Emile Zola Society Home Page
Heading to links about the Dreyfus affair
The story of Emile Zola's campaign to achieve justice for Captain Dreyfus
Emile Zola's famous letter to the President
Emile Zola's open letter to the youth of France
The chronology of the Dreyfus affair from 1894 onwards
Heading to links about Emile Zola's life & works
A biography of Emile Zola by David Baguley
A chronology of Emile Zola's life & career
A bibliography of Emile Zola
Summaries & genealogical tree of the Rougon-Macquart series of novels
About the translations of Emile Zola's works into English
Emile Zola's depictions of the early growth of consumerism in Paris
The adaptation of Emile Zola's works to the cinema
The relationship of Emile Zola to artists and their work
Emile Zola's house at Médan in France
Heading to links about posters advertising Emile Zola's books & adaptations to theatre & film
From the book to the screen
Gallery of advertisements in the press for Emile Zola's novels
Gallery of posters advertising theatre adaptations of Emile Zola's novels
Gallery of posters advertising cinema adaptations of Emile Zola's novels

THE EMILE ZOLA SOCIETY
Life & Times of Emile Zola

Les Rougon-Macquart
Résumés et arbre généalogique

1871 - La Fortune des Rougon
1871 - La Curée
1873 - Le Ventre de Paris
1874 - La Conquête de Plassans
1875 - La faute de l'Abbé Mouret
1876 - Son excellence Eugène Rougon                                                
1877 - L'Assomoir
1878 - Une Page d'Amour
1880 - Nana
1882 - Pot-Bouille
1883 - Au Bonheur des Dames
1884 - La Joie de Vivre
1885 - Germinal
1886 - L'Oeuvre
1887 - La Terre
1888 - Le Rêve
1890 - La Bête Humaine
1891 - L'Argent
1892 - La Débâcle
1893 - Le Docteur Pascal
1874 - année de clôture de l'histoire)

Arbre généalogique
des Rougon-Macquart

arbre rougons

The genealogical tree
diagram will open in a
new window.

The 31 links indicated
thereon refer back to
the resumés shown
below on this page.

Résumés

La Fortune des Rougon (1871)
A Plassans, en Provence, à la faveur du coup d'état du 2 décembre 1851, Pierre et Félicité ROUGON s'emparent de la ville. Ils débutent leur fortune avec la disparition de Silvère, mort en défenseur de la République.

La Curée (1871)
Aristide Rougon, dit SACCARD, "monte à Paris", s'enrichit en spéculant sur les grands travaux d'Haussmann tandis que sa jeune femme Renée et son fils Maxime, né d'un premier mariage, deviennent amants.

Le Ventre de Paris (1873)
Froment, évadé de Cayenne, revient en France auprès de son frère Quenu et de sa belle-soeur Lisa MACQUART, charcutiers aux halles. Zola se plait à décrire la truculence ; les gras et les maigres se combattent.
Les gras l'emportent en sacrifiant Froment, livré à la police impériale par Lisa.

La Conquête de Plassans (1874)
En Provence, sous le régime impérial, un prêtre, l'abbé Faujas, fait triompher l'Eglise en se servant de ses paroissiennes, dont Marthe Rougon.
Son mari François MOURET est interné et devient fou. Il s'échappe et, dans une crise de démence, met le feu à sa maison où périt Faujas.

La Faute de l'abbé Mouret (1875)
A la suite d'une maladie, l'abbé Serge MOURET perd la mémoire. Il devient l'amant d'Albine qui le soigne au Paradou. Il recouvre la mémoire, réintègre l'Eglise tandis qu'Albine, enceinte, se laisse mourir de désespoir.

Son excellence Eugène Rougon (1876)
Eugène, fils de Pierre ROUGON, est le grand homme de la famille. Vice-Président du Conseil d'Etat, il est le bras droit de l'Empereur. Selon les aléas de la politique, il connait la puissance, puis la disgrâce, revient enfin sans scrupule au pouvoir.

L'Assomoir (1877)
C'est le roman de l'alcoolisme. Gervaise MACQUART est abandonnée à Paris avec ses trois fils par son amant LANTIER. Elle épouse un ouvrier sobre et travailleur, COUPEAU, dont elle a une fille NANA. Le couple se met à boire et sombre dans la misère la plus abjecte jusqu'à la mort.

Une Page d'amour (1878)
Veuve, Hélène MOURET, soeur de François MOURET vit à Paris avec Jeanne, sa fille, de santé fragile.
Hélène a une liaison avec le médecin qui a soigné sa fille. Jeanne, jalouse de sa mère, se laisse mourir, achevant ainsi "une page d'Amour" d'Hélène.

Nana (1880)
Nana COUPEAU, fille de Gervaise, fabuleusement elle, mène une vie de demi-mondaine alternant richesse et misère. Elle conduit à la ruine ou à la mort tous les hommes qui l'ont aimée avant de mourir de la petite vérole.

Pot-bouille (1882)
C'est le roman de la Bourgeoisie. Le sujet principal est un immeuble cossu apparemment honnête, mais où se cachent les pires turpides : adultères, détournements d'héritages, mariages arrangés. Octave MOURET y fait des ravages et commence sa fortune.

Au Bonheur des Dames
Octave MOURET devenu proprétaire du grand magasin "Au bonheur des dames" triomphe, écrasant dans sa victoire le petit commerce. Vaincu par Denise, une de ses vendeuses, sage et séduisante, il ne peut l'obtenir qu'en l'épousant.

La Joie de vivre (1884)
Le roman se passe sur une plage normande. Pauline QUENU, orpheline, fille de Lisa MACQUART est recueillie par les CHANTAU, dont elle aime le fils Lazare. Faible et névrosé, Lazare se lance dans des projets insensés où Pauline engloutit sa fortune. Elle se sacrifie en le laissant épouser une autre femme dont elle élèvera l'enfant.

Germinal (1885)
Etienne LANTIER, fils de Gervaise est engagé dans une mine du Nord. Las de crever de misère, les mineurs entraînés par Etienne se mettent en grève. Tout le pays se soulève. La troupe tire sur la foule et les mineurs vaincus reprennent le travail. Etienne s'en va, désepéré, mais persuadé que naîtra plus tard une vie meilleure.

L'Oeuvre (1886)
Claude LANTIER, fils de Gervaise, peintre de génie, n'est jamais satisfait de ses toiles. Sa femme Christine, aimante et dévouée, souffre de voir la peinture lui voler son mari. Désespéré de ses échecs, Claude se pend.

La Terre (1887)
C'est le roman de la terre pour laquelle les paysans s'échinent et s'entretuent. Jean MACQUART, frère de Gervaise, épouse Françoise FOUAN mais ne parvient pas à s'intégrer dans sa belle-famille. Quand Françoise décède, victime de BUTEAU son beau-frère, Jean doit s'éloigner abandonnant son bien.

Le Rêve (1888)
Angélique ROUGON abandonnée par sa mère Sidonie est recueillie par un couple de brodeurs. Elle vit à l'ombre d'une cathédrale et s'épanouit dans un monde d'encens et de légendes. Elle s'éprend de Félicien, le fils de l'évêque et meurt le jour de ses noces.

La Bête humaine (1890)
Mécanicien sur la ligne du Havre, Jacques LANTIER assiste à un assassinat commis par ROUBAUD. Il devient l'amant de Séverine la femme de ROUBAUD. Dans une crise de folie Jacques tue Séverine et meurt avec son chauffeur de locomotive.

L'Argent (1891)
SACCARD, le héros de "La Curée", se lance dans une grande spéculation en créant une banque. D'abord florissante, elle s'écroule à la suite d'opérations louches et hasardeuses, provoquant dans sa chute drames et faillites.

La Débâcle (1892)
L'armée française est vaincue à Sedan. C'est la chute de l'Empire. Jean MACQUART se lie d'amitié avec Maurice, soldat comme lui. Revenus de Sedan, ils se retrouvent face à face durant la Commune. Sur les barricades Jean, le Versaillais, tue par erreur Maurice l'insurgé.

Le Docteur Pascal (1893)
Zola résume ici toute son oeuvre, Pascal ROUGON, médecin, étudie les lois de l'hérédité, en prenant pour champ d'expérience sa propre famille. Pascal aime sa nièce Clotilde. Il meurt au moment où Clotilde annonce qu'elle attend un enfant de lui. L'enfant à naître régénèrera-t-il les ROUGON-MACQUART ?