Emile Zola Society Home Page
Heading to links about the Dreyfus affair
The story of Emile Zola's campaign to achieve justice for Captain Dreyfus
Emile Zola's famous letter to the President
Emile Zola's open letter to the youth of France
The chronology of the Dreyfus affair from 1894 onwards
Heading to links about Emile Zola's life & works
A biography of Emile Zola by David Baguley
A chronology of Emile Zola's life & career
A bibliography of Emile Zola
Summaries & genealogical tree of the Rougon-Macquart series of novels
About the translations of Emile Zola's works into English
Emile Zola's depictions of the early growth of consumerism in Paris
The adaptation of Emile Zola's works to the cinema
The relationship of Emile Zola to artists and their work
Emile Zola's house at Médan in France
Heading to links about posters advertising Emile Zola's books & adaptations to theatre & film
From the book to the screen
Gallery of advertisements in the press for Emile Zola's novels
Gallery of posters advertising theatre adaptations of Emile Zola's novels
Gallery of posters advertising cinema adaptations of Emile Zola's novels

THE EMILE ZOLA SOCIETY
Life & Times of Emile Zola

Les affiches des adaptations théâtrales

L'ASSOMMOIR

Théâtre de la Porte Saint-Martin.
Tous les soirs, à partir du 1er novembre 1900.
Signé Steinlen, en bas à gauche.
Imp. Charles Verneau, rue Oberkampf, Paris.
Reproduction réduite vendue au Musée Carnavalet.
0,70 m x 0,40 m.
Collection du Musée Emile Zola.

L'Assommoir

L'Assommoir, dont la publication en feuilleton avait déjà connu bien des péripéties en 1876 suscita une véritable bataille quand le livre parut en librairie, au début de 1877. Le tapage fait autour de l'ouvrage contribua finalement à sa réussite. Le roman eut trente-huit éditions en 1877, douze en 1878. C'est alors, le 18 janvier 1879, que le théâtre de L'Ambigu donna la première représentation du drame tiré de L'Assommoir, par William Busnach et Octave Gastineau. Le succès de la pièce qui tint l'affiche jusqu'au 17 novembre renfloua le théâtre. L'Ambigu reprit les représentations du 20 septembre au 20 octobre 1881. Ensuite, Le Châtelet assura la relève du 20 juin au 28 juillet 1885, puis du 9 février au 111 avril 1886. La pièce se jouait encore en 1900 comme le prouve cette affiche.

Ici, Steinlen a indu dans son dessin l'affiche du théâtre de la Porte Saint-Martin qui annonce la représentation de L'Assommoir tous les soirs, à partir du ler novembre 1900. C'est pour lui un moyen très habile d'indiquer les noms du directeur, du chef d'orchestre - car c'est d'un vaudeville qu'il s'agit - des acteurs et des neuf tableaux qui composent la pièce. Nous sommes dans le cabaret L'Assommoir. Gervaise et Coupeau occupent les deux tiers de l'image, en bas, au premier plan. Le second plan, en haut à gauche, correspond à la cloison où est fixée l'affiche du théâtre. Au troisième plan, en symétrie à droite, apparaissent le père Colombe et trois de ses clients. Enfin, dans un dernier arrière-plan se profilent des bouteilles et quelques fioles. Cette construction en abîme aboutit à l'alcool. Mais la scène du premier plan campe les personnages bien avant leur déchéance. Le geste de Coupeau, enlaçant les épaules de Gervaise pour l'attirer à lui, est empreint de tendresse. La mince silhouette de la jeune femme, serrée entre son volumineux panier à linge et la table du cabaret, s'inscrit dans des lignes gracieuses et des taches colorées: corsage à petites fleurs brique et jaune, jupe de cotonnade rayée de gris, écossais bleu et blanc du couvercle du panier. Même soin dans le détail du costume de Coupeau: casquette sombre, tricot rayé, veste bleue, pantalon noir.

Steinlen dessine ici ses personnages avec une émotion triste. Gervaise, pâle et fine, semble pleine d'appréhension. Les prunes à l'eau-de-vie attendent encore dans son verre. Coupeau a un sourire trop enjôleur.

 

                        NANA


 

© Maison Zola - Musée Dreyfus